Objectifs et ambitions

La Sem, un modèle de référence

Les missions du Groupe :
- Assurer une délégation de Service Public

Répondre aux besoins de traitement et de valorisation de tous les déchets des collectivités du Siredom.
Exécuter le service convenu en recherchant systématiquement la réduction des coûts.
Rechercher en permanence la meilleure commercialisation des sous-produits.

- Agir pour l’environnement
Proposer aux actionnaires toute évolution environnementale capable de pérenniser ou d’améliorer l’ensemble des outils de traitement et du cadre de l’Ecosite ; la mettre en œuvre.
Créer les conditions de pédagogie, d’échanges et de démocratie participative avec le tissu local et associatif, les élus du Siredom et tout organisme public ou privé.
Maximiser la valorisation des déchets pour renforcer leur caractère ultime.
Anticiper les évolutions de la réglementation.

- Préparer l’avenir
Créer de nouvelles activités en synergie avec les outils existants.
Apporter de nouveaux moyens de collecte et de traitement en réponse aux besoins des industriels locaux.
Capter le gisement issu de l’activité privée.
Réaliser des missions de conseil et d’assistance auprès de collectivités et d’industriels.
Développer les relations de partenariat susceptibles d’apporter des compétences nouvelles pour créer de la richesse.
Créer les conditions d’implantation sur l’Ecosite d’organismes ou de sociétés connexes à l’activité du déchet.

- Rentabiliser et financer
Renforcer le profit.
Améliorer la productivité et la rentabilité des moyens de production.
Assurer notre indépendance financière et le financement de notre développement.

- Manager
Favoriser l’épanouissement et le bien-être des collaborateurs.
Développer les compétences des collaborateurs, favoriser leur évolution, leur implication et leur prise de responsabilité.
Se doter d’une organisation efficiente.
Reconnaître et valoriser les collaborateurs

Les ambitions du Groupe :
Pour servir l’intérêt général, le Groupe Semardel a pour ambition de devenir le modèle de référence pour les collectivités françaises dans les métiers de la collecte, du traitement et de la valorisation des déchets sur le plan environnemental, économique et humain.

- Modèle de référence :
les collectivités françaises se réfèreront à l’Ecosite avant de décider de leur politique de gestion des déchets.

- Modèle environnemental :

par la maîtrise de ses procédés industriels, par ses innovations reproductibles et son rôle précurseur, par sa contribution à l’amélioration croissante et la préservation durable de la qualité de l’environnement.

- Modèle économique :
par son actionnariat, par la réaffectation des profits au bénéfice des investissements et/ou à la réduction des tarifs, par la performance de ses outils, par la maîtrise de ses coûts et par une gestion qui garantit sa pérennité et son développement.

- Modèle humain :
par un management et une politique des ressources humaines qui favorisent le développement professionnel, l’évolution des compétences, le bien-être de ses collaborateurs et la capacité à anticiper, réagir et s’adapter par le dialogue et la transparence avec le tissu associatif et par la valorisation de ses métiers en interne et en externe.