Centre de stockage avec valorisation énergétique

De l'énergie dans nos déchets

Semavert exploite depuis le 29 décembre 2004, une installation de stockage des déchets ultimes non dangereux d’une capacité d’accueil de 220 000 tonnes par an.

Forte de son expérience dans ce domaine, Semavert vous garantit un stockage hautement sécurisé et affirme son engagement à préserver l’environnement en gérant son installation en mode bioréacteur et en valorisant le biogaz issu de la dégradation naturelle des déchets.

Qu’est-ce-que le biogaz ?
Le biogaz est issu de la dégradation des déchets par les micro-organismes, naturellement présents dans le massif de déchets. Il est produit pendant une durée approximative de 30 ans.
Essentiellement composé de méthane, le biogaz possède un fort pouvoir calorifique qui peut être valorisé. En le valorisant, on diminue l’émission de gaz à effet de serre tout en produisant une énergie renouvelable.

Comment est-il valorisé ?
Collecté à partir des puits installés au sein du massif de déchets, le biogaz est capté grâce à des surpresseurs qui permettent de créer une légère dépression à l’intérieur du massif.
Ainsi capté, le biogaz est envoyé dans des moteurs à combustion pour y être valorisé en produisant de l’électricité exportée sur le réseau électrique public.
A raison de 8 000 heures de fonctionnement par an et d’une puissance installée de 3,6 MW, la production électrique représente l’équivalent de la consommation annuelle en électricité d’une ville de 20 000 habitants. Les moteurs permettent également d’assurer le chauffage des locaux de Semavert et des unités de traitement associées au centre de stockage.

Un stockage sous haute sécurité afin de garantir la protection de l’environnement
Le site a été doté, dès sa conception, des techniques les plus poussées en matière d’étanchéité et de collecte des effluents :
- barrière de sécurité passive composée de matériaux imperméables traités à la bentonite, installée sur le fond et les flancs des casiers
- merlon séparatif constituant des casiers indépendants
- géomembrane géosynthétique épousant la forme du casier
- géotextile de protection anti-poinçonnement sur la totalité du casier
- couche drainante permettant d’acheminer les lixiviats vers le fond du casier
- ensemble de puits perforés permettant le pompage des lixiviats et la collecte du biogaz
- traitement des eaux par osmose inverse

Ces exigences que s’impose Semavert assurent une performance environnementale optimale afin de préparer l’avenir.

Une exploitation rigoureuse,  gage de professionnalisme
Les déchets admissibles sur le centre de stockage sont les déchets ultimes. Chaque phase d’exploitation est rigoureusement contrôlée suivant des procédures visant à optimiser la sécurité et l’exploitation du site :

Contrôle en amont :
- procédure d’acceptation préalable
- pesée et contrôle des déchets à l’entrée du site
- contrôle de l’absence de radioactivité
- contrôle visuel du chargement.

Mise en œuvre performante :
- broyage des déchets encombrants pour accélérer la dégradation
- vidage à quai et mise en œuvre par pousseur et compacteur
- lavage des roues des camions à la sortie du site
- relevé GPS périodique.

Contrôle permanent des rejets :
> analyse des eaux de ruissellement
> traitement des lixiviats par osmose inverse et réinjection dans le massif de déchets sous membrane sommitale
> suivi des nappes souterraines par piézomètres amont, aval, et contrôle de l’absence d’impact
> contrôle des rejets atmosphériques de la valorisation du biogaz.

Suivi post exploitation :
> maîtrise de l’impact visuel par reproilage optimal du site concomitant à l’exploitation
> pose de l’étanchéité (lit de sablon et géotextiles étanches et drainants)
> dépose d’une couche de terre végétale et réintroduction d’espèces arbustives régionales
> poursuite du traitement du biogaz et des lixiviats
> suivi du site pendant 30 ans après sa fermeture définitive.

L’engagement Semavert
La valorisation énergétique du Biogaz :
Le Biogaz est valorisé en produisant de l’électricité exportée sur le réseau électrique public. D’une puissance installée de 3,6 MW, la production des moteurs est de 37 000 MWh et représente l’équivalent de la consommation moyenne domestique d’une ville de 34 000 habitants (soit une économie d’énergie de 3,7 millions de litres de pétrole brut par an).
Par la production d’une énergie renouvelable, Semavert réaffirme son engagement à développer ses activités dans le strict respect de l’environnement.