Accueil / Actualités / Re-Saclay et Semardel partenariat gagnant pour Courtaboeuf

Re-Saclay et Semardel partenariat gagnant pour Courtaboeuf

Le partenariat d’entreprise Re-Saclay et Semardel vient de remporter la préconsultation lancée par l’Association des Chefs d’Entreprise de la Zone d’activité de Courtabœuf (ADEZAC) pour la collecte et la valorisation des déchets du parc. Une mutualisation de la gestion des déchets qui s’inscrit dans le cadre d’une démarche d’écologie industrielle et territoriale menée par la CCI de l’Essonne, avec le soutien de l’ADEME, sur plusieurs zones d’activités du département.

Ce partenariat a permis de référencer désormais deux opérateurs aux métiers complémentaires pour répondre aux besoins mutualisés d’entreprises volontaires du parc d’activité de Courtabœuf – Paris Saclay Park (situé sur les communes des Ulis, Villebon-sur-Yvette et Villejust). A la clé : l’optimisation de la gestion des déchets des entreprises pour en réduire les coûts tout en améliorant la prestation de valorisation.

Ce qui a fait la force de notre partenariat, c’est l’alliance de deux opérateurs locaux pouvant répondre efficacement à la problématique des déchets de la zone d’activité avec une double démarche : l’économie circulaire par la valorisation des déchets au plus près des lieux de production et l’insertion professionnelle pour que tous les habitants du territoire participent à son développement économique. 

Michel Gerber, Président fondateur de Re-saclay

Re-Saclay et Semardel proposent aux entreprises du parc qui le souhaitent une solution sur mesure conformément à leurs besoins : depuis la collecte aux postes de travail où un tri à la source sera mis en place pour les différents flux (papiers, cartons, piles, bouteilles plastiques, cannettes, gobelets…) jusqu’à la valorisation des déchets en nouvelles ressources (matières ou énergies) avec priorité donnée au réemploi.

Il y a un vrai enjeu sur la valorisation des déchets des entreprises qui représentent une part très importante de la production globale. Elles ont des obligations réglementaires à respecter, nous sommes là pour les y aider. Mais au-delà, ce qui nous anime, c’est la démarche locale car quand les déchets sont valorisés à proximité, on réduit le transport. Coût, circulation, environnement : tout le monde y gagne.

Denis Duplessier, Directeur général de Semardel

Voir aussi

Voeux 2019 Semardel

Haïkus, archéologie et énergies au menu des vœux 2019 de Semardel

Jeudi 24 janvier 2019 à Vert-le-Grand, le Président du Conseil d’administration de Semardel, Eric Braive, …